Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

A quand la dissolution de l'assemblée ?

16 Octobre 2013, 16:10pm

Publié par Marius

Je n’aime que modérément les sondages ; il y a dans cet exercice une part importante de subjectivité en raison notamment du contenu (souvent dirigé) des questions posées. Mais je ne résiste pas à vous communiquer (ci-dessous) le pire des sondages de ces derniers jours. Je n’évoque pas des 24% d’opinions favorables au capitaine du pédalo (bien que cela donne du sens à ce qui suit). Il s’agit de l’appréciation collectée « in live » dans un sondage du Point auprès d‘un lectorat qui, forcément, ne peut être représentatif d’un « échantillonnage » comme en rêve les sondeurs professionnels. Mais enfin, voir que plus de 60% des participants (sur 5983 votants dont votre dévoué) répondre qu’il s’agit "d’une sanction pour toute la classe politique" ; Cela me ravit (car la solution est simple).

En effet, cette sanction n’est que le fruit d’une « représentation démocratique » qui refuse les réformes de fonds au seul bénéfice de Bercy.

Cela fait trop longtemps que nos billets sont remplis d’anecdotes sur les ressources fumeuses des partis politiques, sur les revenus exhorbitants de leurs représentants, sur l’absence de réduction des privilèges (en période de crise !) sur le refus de voir se concentrer des structures régionales, départementales et même communales où l’on prends bien soins de multiplier les cumuls des présidences, des vices présidences, sans parler du port des chapeaux à plumes et des passe-droits.

Je suis convaincu que, comme par le passé, si l’état de la France était meilleur l’on n’aurait pas ce mouvement de révolte dans les urnes. Mais voilà que nos politiques sont jugés impuissants face aux bouleversements économiques et surtout fiers de l’être. Personnellement j’aurais préféré un mouvement dans la rue comme en 68. C’est court, festif et porteur d’espoir. Mais non, cela passera par un vote dramatique, historique qui n’aura que pour seule conséquence d’affaiblir un peu plus un pays qui n’en demandait pas tant.

Sans un bouleversement profond de nos institutions dans les mois à venir, sans l’usage d’un référendum populaire ou d’une dissolution nous allons droit dans le mur en klaxonnant .

NB. Je ne suis ne suis pas le seul à y penser!

 

Mots clefs: Sondage Sondage, opinion, dissolution assemblée, référendum populaire

A quand la dissolution de l'assemblée ?

Commenter cet article

Cat 16/10/2013 16:44

Je n'aime pas les sondages et ne les regarde pas ou peu.
Mais puisque sondage tu relaies, j'aurais fait la même réponse que toi, Marius.
Les autres réponses me semblent également valables.
Dans l'ordre, mon quarté serait : 3 - 1 - 2 - 4.
Ce défaut de volonté de réformes est désespérant, d'où des choix de vote exécrables.

Marius 16/10/2013 17:01

Oui Cat , pas de programmes, pas d'idées, des approximations permanentes, des Zig et Zag, des réformettes dans l'auto satisfaction, des invectives de caniveaux ne peuvent satisfaire les citoyens que nous sommes.