Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Toulouse ; Où sont les projets concrets ?

21 Janvier 2014, 18:43pm

Publié par Marius

Toulouse ; Où sont les projets concrets ?

La quatrième ville de France mériterait un peu plus d’attention de la part des journalistes nationaux. Voici, en effet, l’un des cœurs d’une des métropoles majeures de notre pays qui se voit voler sa démocratie par une classe politique particulièrement inconséquente et tout ceci à l'abri des regards des observateurs nationaux.

Nous souffrons d’une campagne faible, pour tout dire à l'image du caractère apathique des prétendants au siège du Capitole qui, pour l'instant, neutralisent le débat. Il suffit d’apprécier les propos des 2 principaux leaders lors du passage de France Inter (seul média national à s'intéresser à notre ville).

Quoi penser du maire sortant ? Où sont ses ambitions pour cette cité ? Apparemment la mettre en marche serait un progrès suffisant. Mais les toulousains n’ont pas attendu Pierre COHEN pour étudier, travailler et en un mot vivre ici. Ils attendent des propositions concrètes et pas seulement des incantations évasives. La plupart d'entre nous souhaiterions pouvoir nous déplacer, travailler et bénéficier de services communs de qualité à coût maîtrisé. Mais tout cela semble encore un objectif lointain. Ce n'est pas le parrainage appuyé d'un Président de la République particulièrement affaibli qui peut suffire à rassurer les administrés. Ce n'est pas, non plus, l'évitement du débat avec son opposant qui pourra conforter les indécis sur des objectifs généraux particulièrement flous pour notre ville.

Que penser également d’une opposition qui tel un sportif amateur, arrive chaud-bouillant sur la ligne de départ mais dont on craint le claquage au premier élan. Cet élan dont une population très largement désabusée ne perçoit même pas l'intérêt. Après un recrutement visiblement soigné d’individualités l’on note à ce jour une seule idée de fond avec la création d’une ligne de métro s’inscrivant dans des délais forcément longs, très longs bien au delà d'un mandat. JL Moudenc a esquissé quelques objectifs complémentaires comme, par exemple, une dette maîtrisée. Soit. Mais à quoi peut servir autant de personnalités "de la société civile" si l’on musèle leurs capacités pour les 6 années à venir ? Nous aimerions connaître des volontés de cette équipe en matière d'éducation, de culture, d'urbanisme et de logement ; cela compléterait une ligne sécuritaire traditionnellement promue au rang de l'alpha et oméga de la campagne de ce camp. Pour le moment la page reste blanche.

Et que dire des extrêmes et de leurs chansonnettes inaudibles. Prenez le sieur S. Larroze, vétéran de la candidature inutile. Opposez lui le sieur J.Ch. Sellin et vous obtenez devant les micros de France Inter un salmigondis inaudible et particulièrement contre productif aux heures de grandes écoutes.Tant mieux; oublions ces candidatures polluantes.

Bref, notre cité est malade. Malade d’un appareil politique indigent que tout oppose à la dynamique attendu de la quatrième ville de France. Naturellement les principaux intéressés vous démontreront de leurs volontés à gérer ou à prévoir un avenir meilleur. Mais nous voyons bien, au travers de l'actualité nationale, que lorsqu'un organisme à des faiblesses à sa tête ce sont les fonctionnels, les obscurs, les sans-grades qui prennent la main avec tout ce que cela comporte de fragilité et d'inconséquences dans la durée.

Si vous aimez les idées il vous faut vous tourner vers Bordeaux où s’opposent et débattent deux fortes personnalités. Vous pouvez également apprécier du travail mené à Lyon au sein d’une équipe en plein renouvellement menée par G.Colomb ou à Paris où A. Hidalgo s’éloigne sensiblement de l’héritage du sortant gonflée aux idées nouvelles et prête à en découdre avec son opposante.

Rien de tout cela au pays du cassoulet. Juste des coups bas, des chicaneries de bas étage, des réponses partisanes sans réelle appréciation du fond (quand il y en a). Pauvre ville, pauvres toulousains, contrairement aux annonces l’avenir se fera sans élan par une simple évolution naturelle liée à la croissance d’une population qui, in fine, n’a qu’un seul objectif ; quitter rapidement le centre de l’aire urbaine pour se réfugier dans quelques banlieues bien plus accueillantes.

Visionnez un VRAI débat ici (A. Juppé & V. Feltesse)

Commenter cet article

Xavier BIGOT 23/01/2014 12:40

Bonjour

Les projets concrets sont chez la liste Toulouse Vert Demain.
Amitiés
Xavier Bigot