Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Du mou pour les toulousains ?

14 Mars 2014, 18:20pm

Publié par Marius

Du mou pour les toulousains ?

Depuis que j’ai revêtu la panoplie du parfait candidat à une élection municipale au cœur des Pyrénées (dans un village comptant pas moins de 380 électeurs potentiels en additionnant les grabataires que nous suivons de près dans leurs déplacements à l’hôpital voisin)…j’ai du mal à mon intégrité.

Je vous explique. Vous commencez votre campagne par les préoccupations de vos concitoyens. Vous vous apercevez très rapidement que votre adversaire tient, à la nuance près le même langage…Et c’est exactement là que tout commence.

Si votre opposant promet des rues neuves…vous suggérez qu’il serait mieux d’y faire figurer du beau pavé du pays. Moyennant quoi votre contradicteur y ajoute quelques menus accessoires types mobiliers urbains. Vous êtes donc amené à revisser votre projet en ajoutant à l’ensemble un éclairage de haute qualité environnementale…

Comprenons-nous ; à ce jeu le dernier qui annonce gagne…pour le plaisir de frustrer les électeurs qui lui ont fait confiance. Heureusement pour une durée suffisamment longue que l’oubli, in fine, couvrira l’absurdité de la surenchère initiale. Il n’y aura qu’à évoquer la conjoncture, les incompréhensions du pouvoir central, du député ou de tout autre fusible.

L’exercice est renouvelé autant de fois qu’un candidat ambitionne de prendre le pouvoir. Tournons nous du côté des principales villes (à commencer par Paris). Les jours se suivent et les programmes s’étoffent de jours en jours. C’est beau comme une enchère chez CHRISTIE’S pour un tableau de F. BACON.

Mais Toulouse n’est toujours pas une grande ville et nos argentiers hésitent à creuser la dette. L’enchère est donc, à Cassoulet ’Land, inversée ; tout y est mesquin, petit, peureux, sans ambition bref inconsistant.

Réfléchir sur du transport structurant ? Très contre productif ; continuons la politique des petits bouts avec un éparpillement de lignes BHNS (vous rêvez vous du BHNS ?) et, si vous êtes poussés vers quelques idées un peu plus ambitieuses vous aurez droit à la critique directe de vos contradicteurs qui sauront souligner les risques financiers futurs.

En résumé. Un Gand stade digne de la capitale du Rugby ? Que nenni nous ne sommes pas à Lille. La création d’une trame de délestage pour favoriser l’éloignement des transports lourds? Que nenni nous ne sommes pas à Nantes. La réhabilitation d’un tissu urbain dégradée ? Que nenni, nous ne sommes pas à Bordeaux. La création d’un MUCEM sur la friche du CEAT que nenni nous ne sommes pas à Marseille….

Ainsi nos projets sont à la mesure des ambitions personnelles des candidats locaux. Avez-vous noté la rigueur des propos et la prudence verbale de nos leaders. N’est pas Plantade qui veut. Lui seul ambitionne de vaincre les moulins à vent. Les autres sont sur la défensive et nous promettent de petites choses bien molles.

Donc j’attends avec impatience la prochaine sous-enchère. Elle ne saurait tarder et rendra certainement l’électeur local heureux. C’est quand même plus sympa d’avoir les ressources d’une métropole sans les inconvénients des travaux à programmer.

Commenter cet article