Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

3.5 millions d'euros pour Cassoulet'City... Merci l'Europe!

16 Février 2010, 13:54pm

Publié par Marius

1820364787Chaque région de France dispose de fonds structurels attribués par l'Europe. Pour la période 2007 à 2013, l' enveloppe budgétaire attribuée à  Midi Pyrénées est de 430 millions d'euros ; une petite part de ces fonds (7%) revient à Toulouse pour soutenir les projets urbains.
L'ancienne équipe municipale a défini, en son temps, les propositions susceptibles d'être retenues par la région détentrice de l'enveloppe.
Imaginez la satisfaction aujourd'hui pour la nouvelle équipe de recevoir un chèque de 3.5 millions d'euros! La contrepartie? Que la ville finance partiellement les projets proposés à l'éligibilité des subventions FEDER (via la région).Vous suivez.C'est simple non?

Alors, comme vous j'aurais souhaité en connaître un peu plus sur les projets présentés et retenus par le FEDER.
La majeure partie de l'enveloppe attribuée à Cassoulet City (3 M euros) reviendra à l'aménagement culturel du Mirail.Le complément du financement de cette opération est réalisé par
la Mairie de Toulouse (1,6 M euros), l’Etat (0.9 M euros) et le Conseil régional (0,5 M euros).
Pour les 0.5 Millions d'Euros restant c'est du soupoudrage:
  • . un hammam à Empalot 
  • .une dotation symbolique pour le cancéropole....
  • ....et le solde pour des études et un peu de réinsertion.
Vous pensez qu'il y aurait d'autres objectifs prioritaires, moi également.
Mais n'oublions pas deux paramètres majeurs. A l'époque les oppositions MOUDENC-MALVY étaient constantes et le maire de Toulouse peu ambitieux pour défendre les interets de la ville face à un Président de région hégémonique.
Regardons les axes initiaux proposés par l'Europe. Pour les trois régions les objectifs sont proches; soutient à la formation, à la recherche, à l'emploi et à l'aménagement du territoire. Ainsi, Midi Pyrénées , Languedoc Roussillon
et l'Aquitaine ont des dotations proches dans leurs contenus. Il reste que ces montants sont malheureusment plus ou moins bien utilisés par les régions et par les demandeurs (dont les communes).

Prenez Bordeaux par exemple. A. Juppé et son équipe ont montés un projet ambitieux sur la friche portuaire de Bacalan.Un grand projet, digne de cette cité. Au final plus de 30 millions d'euros d'investissements programmés...et 8.5 millions d'euros de subvention FEDER...auquels s'ajoutent les dotations de 40 millions d'euros pour la CUB (communauté urbaine de Bordeaux).

Voici, grandeur nature, la réalité issue de l'absence de cohésion dans la gestion d'une collectivité. D'un côté un pôle urbain en développement qui soutenu par sa région reçoit 48.5 millions d'euros...de l'autre un hammam pour chasser le stress...et une bibliothèque pour se forger un esprit de gagneur !
Cassoulet'city représente 1/3 de la population régionale ; sur 430 millions d'euros attribués à Martin Malvy la proportionnalité budgétaire pour la métropole n'est donc pas au rendez-vous.

Commenter cet article

marius 21/02/2010 11:30




sp 21/02/2010 01:16


Merci pour cet article.

Cohen et ses partisans durant la campagne ont prétendu qu'une ville socialiste aurait davantage de subvention de la part de la Région et du Conseil Général de Haute-Garonne, tous deux
socialistes. Soient ils ont mentis auquel cas ils sont aussi minables que les autres, soient ils y ont cru auquel cas ce sont des billes en politique régionale. Sont-il nés de la dernière pluie
?

Toulouse ne peut pas compter sur le Conseil Régional puisque Malvy passe sa vie à marteler qu'on ne doit pas privilégier Toulouse au détriment de la région (c'est une contre-vérité totale tant la
ville hisse la région et diffuse son dynamisme jusque dans les campagnes de la région). De même, le département pompe tout le fric qu'il peut de l'agglomération toulousaine pour l'injecter dans les
campagnes autour, favorisant le développement de l'urbanisme et empêchant la constitution de réserves foncières pour les grands projets d'équipement. Notre aire urbaine fait déjà 1 200 000
d'habitants, et certainement près d'1,5 en l'an 2020. C'est demain. Et pourtant, c'est déjà la thrombose.
Et malheureusement pour Cohen, le Conseil Général garde son argent pour lui et n'est pas revenu dans TISSEO (dont Cohen il n'a pas manqué de faire sauté le Président Vert au terme d'un accord
politique). Bravo Cohenito.

Avec lui, on va se faire bouffer par Bordeaux et Marseille car Juppé et Gaudin ont leurs entrées à Paris. Même Montpellier avec Frêche nous roule dessus. Je ne compte pas sur Cohen.