Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

A Toulouse, la rue Bayard gronde

10 Juin 2011, 14:36pm

Publié par Marius

bayardladepeche.jpgCirculation improbable, dégradations, vols, vacarme, bagarres alcoolisées, trafics de shit, rançons, cutter… Il n'a pas fait bon vivre dans le quartier de la gare en général. L'insécurité grandit tant auprès des voyageurs en transit que des commerçants du quartier Bayard.
Bienvenue dans le monde lugubre de Matabiau. Devant ce phénomène la SNCF ne reste pas les bras croisés. Pour améliorer le sentiment de sécurité de son personnel et de sa clientèle, les services ont développé leur propre système de sécurité fait de vidéo surveillance et d'agents formés aux interventions. Le résultat ne sait pas fait attendre.

La population des marginaux va et vient aux abords du site dans l'attente d' ouvertures des centres d'accueil; mais en été, c'est moins d'abris disponibles...et plus d'alccol. La période hivernale et ses mesures d'aide aux plus démunis s'éteint dès le printemps. Les sans-abris se réfugient au bord du canal seul lieu de liberté où ils peuvent « résider » et vaquent dans le quartier à la recherche du minimum de survie, parfois au dépens de la population. 

Les commerçants de la rue BAYARD sont remontés et réclament des mesures fortes. Oubliant par la même qu'une partie de leurs activités est directement liée aux flux des passagers...(bar de nuit, peep show et autres joyeusetées). A y regarder de plus près le sujet des caméras vidéo réclamées par ces derniers ne peut paraître comme LA solution. Elle n'est qu'un complément à d'autres mesures urbaines.

La lutte contre l'insécurité passe nécessairement par une amélioration des infrastructures d'accueil et d'aide et surtout une intensification des mesures préventives. Une des méthodes traditionnelle consiste à augmenter la visibilité des policiers en uniforme dans le secteur de jour comme de  nuit. Ce rôle dissuasif des forces de l'ordre est important; malheureusement aujourd'hui les effectifs de la mairie semblent bien maigres... La faute à qui? Vieux serpent des mers où l'on retrouve le conflit éternel entre les représentants de l'état (le pouvoir régalien) et les services de la ville...

Sur ces points mon regard se porte sur la gare Saint Jean à BORDEAUX.P1000421.JPG Encore une fois j'ai le regret de constater que cette ville a transformé totalement ce secteur au profit des riverains et des commerçants. Les voitures ont disparues (le parking et le dépose minute déplacé en arrière plan de la gare, les voies de circulation ont été réduites, les espaces publics aménagés, les sans abris ont disparus et le TRAMWAY attend les visiteurs...bref l'amélioration générale est bien visible.

Si la ville de Toulouse refuse par idéologie les effectifs de surveillance et la vidéo protection il serait peut être encore temps que les élus proposent et renforcent des alternatives en matière accueils sociaux et surtout en matière d'aménagement urbain ... sans attendre l'hypothétique TGV du siècle. Ce n'est qu'au travers de mesures fortes que ce quartier pourra s'apaiser.

Commenter cet article