Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Communiqué de presse de Brigitte Barèges* et commentaires très personnels

26 Mars 2010, 18:37pm

Publié par Marius

BB.jpgA l’heure du constat, nous ne pouvons que regretter que le grand vainqueur de cette élection soit le parti de l’abstention (près d’un électeur sur 2) soit une augmentation de près de 15 points depuis 2004.

Voici un point d’accord ; l’abstention est un gros problème. Cependant c’est la manière simpliste mais efficace pour quelques uns de vos électeurs potentiels de faire connaître leurs désaprobations (grandissantes) sur le jeu politique de votre maître à penser Nicolas Sarkozy.

 

C’est donc que nous n’avons pas su collectivement convaincre de l’intérêt de l’action régionale : ce sera notre premier défi pendant les 4 ans qui viennent. Quand on gagne on est collectif…quand on perd généralement l’on prend la dimension de son leadership et l’on met ce type de propos à la première personne pour protèger son équipe. En son nom recevez mes félicitations pour cet élan de générosité.

Mais c’est sans doute aussi que beaucoup de nos concitoyens sont inquiets ou désabusés, en tout cas peu confiants dans l’action politique : ce sera notre deuxième défi que de les convaincre qu’une région peut être utile au quotidien. Voilà on y est : « peu confiant» et « désabusé » sont deux éléments de l’abstention à droite. Pour convaincre il faut être aux manettes; c 'est bien un défi...mais plus d’actualité car les électeurs ont tranchés pour au moins quatre ans.

 

Quant à ceux qui se sont exprimés, nous avons bien entendu qu’ils avaient été désorientés par le rythme des réformes, qu’ils ont eu, à tort, le sentiment d’iniquité sociale et que les attentes fortes générées par l’élection de 2007 ont été déçues. On approche…un peu plus de lucidité est nous y seront…le ton arrogant du nerveux , son abu de pouvoir, son style bling-bling , son omniprésence médiatique, le bouclier fiscal, la loi Hadopi, la taxe carbone, une gouvernance totalement désordonnée et inefficace, un projet complètement illisible, un manque de « respect » , les échecs de la politique sécuritaire...il reste encore un peu de travail critique au sommet de l'état...mais nous comptons sur votre lucidité pour ouvrir les yeux au monarque.

 

Sachez que tant le Président de la République que le Gouvernement ont bien compris ces messages relayés, d’ailleurs, hier encore, à l’Assemblée Nationale par les parlementaires. 350 parlementaires ont (mollement) réagis…il en va de leurs avenirs (du vôtre également). Un peu moins du devenir Elyséen du petit nerveux trop sûr de lui dans sa stratégie d'agité. Dès à présent la date d'échéance est annoncée ici ou là. 

 

Comme je viens de vous l’écrire, nous allons continuer à vous servir, à la place qui est la nôtre, et je souhaite à cet égard que nous conservions cette proximité, ces contacts que nous avons eus tout au long de cette belle campagne dans nos huit départements.Belle campagne ? Servir, où ça ? La place qui est la vôtre ; en mairie pour, à minima, rétablir la confiance de proximité (au cours des derniers mois il ne devait pas y avoir beaucoup de décisions de prise chez les élus locaux de l’ UMP).

 

Je déplore ainsi à cet égard que certains qui s’y étaient peu impliqués, voire même qui ont joué contre leur camp, se réveillent aujourd’hui pour ajouter à la défaite le spectre de la division. Cela s’appelle la critique ; elle peut être constructive quand on l’entend. Mais pas chez les autistes !

 

De la même manière que je n’ai pas répondu pendant cette campagne au dénigrement ou aux critiques, je n’alimenterai pas aujourd’hui le débat public avec ce règlement de compte. Je m’efforcerai au contraire de continuer à rassembler. Rassembler c’est bien. Mais dans quel but ?

 

Ceci ne m’empêchera pas néanmoins de m’expliquer directement avec ces diviseurs s’ils en ont le courage mais je note pour l’instant qu’ils font tout pour m’éviter. La peur ou l’assurance de ne pouvoir être entendu ?

 

Contrairement à ce qui a pu être écrit par certains, malgré un contexte national difficile et la crise économique que nous traversons, notre score a progressé de 2 points par rapport aux élections de 2004, ce qui nous permet de gagner un siège supplémentaire au Conseil régional (21 + 1). Bravo, à ce rythme il reste 10 élections aux régionales à patienter pour être aux manettes…

 

Je me réjouis à titre personnel que nous ayons enregistré 4 points de plus en Tarn-et-Garonne.

Permettez-moi de ne pas bouder ce petit sentiment de satisfaction qui s’ajoute à la passion qu’a suscitée chez moi cet élan magnifique dont le point d’orgue a été notre dernier meeting à Toulouse. Un peu d’autosatisfaction ne fait de mal à personne. Il ne faut pas s’en priver, chère Madame, c’est gratuit et tellement agréable…

 

Plus que jamais donc je suis déterminée à continuer pour préparer 2014…Ben, la gauche également...mais dans l'intervalle il y a 2012.

 

 

*Brigitte Bareges: Tête de liste de l'UMP aux régionales de Cassoulet'Land...

Commenter cet article