Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Concertation ? Pas de cela SVP à Toulouse !

7 Septembre 2012, 07:19am

Publié par Marius

Abbé Pierre

 Les élus locaux ont découverts avec quelques stupéfactions dans la presse (et ici même) les "cibles" foncières préalablement établies par les services du Ministère du logement pour développer des programmes HLM.
Au delà de la coquille concernant Mauzac situé en Dordogne (vue de Paris tout ce qui est en dessous d'Orléans à l'image d'une réserve d'Indiens) la liste communiquée pour Toulouse ne mentionnait ni le CEAT, ni l'Hôtel Dieu.

De vieux dossiers urbains que P. COHEN semble avoir négligemment enterrés. Toutefois, par leurs positionnements dans le tissu local, ces "délaissés fonciers" mobilisent riverains et promoteurs sensibles à la constructibilité des sites.

L'absence de projets concrets laisse les associations dans l'incertitude. Une coutume locale perpétrée par les élus de droite comme de gauche et qui s'illustre également par le devenir toujours incertain du quartier Matabiau ou de la prison Saint Michel.

La prospective urbanistique n'est pas le fort de Cassoulet ‘City. La démonstration en est faite.

Les PLU (plan local d'urbanisme) ou PDU (plan de déplacement urbain) sont autant d'exercices obligés où le mot "initiative" parait être une insulte dans la bouche des adjoints responsables. Sans aborder ici du nécessaire PLH (plan local de l'habitat) ou de l'exotique "fabrique urbaine".

Nous devrions nous satisfaire (et applaudir) des travaux de verdissement ou d'embellissement sans que soit traité, sur le fond, des sujets préoccupants de densité urbaine et d'évolution démographique sur ce qui est aujourd'hui la communauté du grand Toulouse.

Nous aurions eu besoin d'un maire bâtisseur ; nous n'avons qu'un ambianceur de nos nuits et un décorateur de nos journées. Le casting est donc loupé. Il est naturellement plus aisé de capitaliser sur la CoWParade ou de l'aménagement des berges de la Garonne que de traiter du sujet des logements sociaux dans l'aire urbaine.

Souhaitons cependant que la « proximité » politique (1) de l’équipe actuelle avec le pouvoir en place nous apporte quelques satisfactions et, pourquoi pas, quelques initiatives  en matière de logements et d'équipement. Le peu de concertation des élus avec Cécile DUFLOT et le Ministère sur la nature des terrains disponibles démontre, s'il en était besoin, que ce n'est pas gagné.

 

(1) Quelque peu relative au vu des derniers évènements

Commenter cet article

Jean-Michel LATTES 07/09/2012 10:44


L'absence du CEAT est incompréhensible ? Le dossier avait été largement lancé avant 2008.

Marius 07/09/2012 14:16



Oui Oui Jean Michel...même en 2006 comme l'atteste cet
échange ... Je me souviens parfaitement et n'insisterait pas aujourd'hui sur les châpitres 2006 et 2007