Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

EELV à la peine à Toulouse

16 Juin 2011, 09:51am

Publié par Marius

dessin.gifPendant que des trémolos écolos fusent à jets continus des gorges municipales pour une vie plus verte, la réalité est tout autre.

Les élus d'EELV nous ont habitués à occuper le terrain avec les grandes causes (Fukushima remplace Tchernobyl…EVA mieux que HULOT etc...).Mais ce n’est pas sur ce terrain que nous sommes en attente de prise de position dans la gestion de la cité. Il y a en effet des sujets plus pertinents à défendre. Prenez, par exemple, le sujet du tramway en général de la ligne G en particulier. Régis GODEC et son groupe semble prendre quelque distance avec le groupe PS aux assemblées tant au niveau du PDU (plan de développement urbain) qu’à la suite des récentes  décisions du tribunal administratif. Une manière habile de laisser au maire et à sa clique de porter le chapeau d’un supposé échec annoncé.

Mais à y regarder de plus près l'on s’aperçoit que rien n’est dit des dégâts collatéraux sur le terrain. Le T.A. a préféré considéré les travaux préparatoires comme des éléments distincts de la ligne G et cela afin de « couvrir » les divers petits marchés signés et entrepris sur l’avenue de Muret. Tout comme au square Charles de Gaulle et en d'autres lieux de la ville, les élagueurs ont été prioritaires sur l'avenue. Le premier geste a donc consisté à détruire des platanes centenaires sur le profil de cette voie. Couvert par la décision du tribunal administratif cette "initiative" municipale est irréversible et scandaleuse.

Les verts ont-ils réagis ? Que nenni,  rien, zéro, nada, le vide complet car il est plus facile d’avoir des idées que de les mettre en pratique. Plongés dans le grand bain municipal, mouillés jusqu’à la taille ils tendent à exister sur d’autres sujets à moindre risque. Qu’il est dur de mettre les mains dans le cambouis. Le vélo dans la cité, les repas bio à la cantine, la culture de l’herbe folle…les sujets sont connus et l’air du temps les portera avec ou sans eux.

Reste qu’il faudra, un jour, faire un bilan, un vrai. Les Toulousains électeurs risquent fort de ne retenir de cette mandature que les absences face aux actions particulièrement contestables de Pierre COHEN. Les maux sont  là,  et, soyez en sûr,  ils ressortiront invariablement à l’échéance. Est-il encore temps de reprendre la main ? Je ne le pense pas. Tout porte à croire que cette équipe s'enfonce avec l'équipe rose. La soupe est bonne et le silence n'est à ce stade qu'un désaveu implicite qu'il est difficile d'exposer sans risquer les foudres du grand timonier.

Commenter cet article

Pino 17/06/2011 19:37



Tu es en pleine forme Marius !



Pino 17/06/2011 19:19



Au lieu de se préocuper d'écologie ou d'éthique au niveau local, les verts municipaux se préocupent des présidentielles, ou de sujets nationaux ou internationaux qui constituent leur fond de
commerce électoral. A la mairie ou au Grand toulouse, ils font désormais de la vert pâle figuration. Il critiquent parfois des décisions de Pierre Cohen, mais restent muets sur sa méthode de plus
en plus contestée. La gestion d'une ville ne se résume pas à des décisions politiques. Pour bien gérer une grande ville, il faut étudier les dossiers, respecter les lois, apprendre à cadrer les
appels d'offre, savoir négocier avec les lobbies et acteurs économiques, mettre parfois sa langue dans sa poche, apprendre à dialoguer avec l'opposition ou les ministères,...



Marius 17/06/2011 19:29



Rare sont les opposants au régime COHEN mais, nouveau, à gauche...j'en tiens un!