Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Intentions de vote en Midi-Pyrénées (selon BVA)*

28 Février 2010, 14:13pm

Publié par Marius

Midi-Py.jpgA seulement trois semaines du scrutin, le rapport de forces politiques apparait  favorable à la gauche en Midi-Pyrénées. Martin Malvy y confirme sa popularité, en arrivant  en tête des intentions de vote du premier tour et en apparaissant imbattable au second, même dans l’hypothèse d’une triangulaire l’opposant à l’UMP et à Europe écologie.
A seulement trois semaines du scrutin, le rapport de forces politiques apparait  favorable à la gauche en Midi-Pyrénées. Martin Malvy y confirme sa popularité, en arrivant largement en tête des intentions de vote du premier tour et en apparaissant imbattable au second, même dans l’hypothèse d’une triangulaire l’opposant à l’UMP et à Europe écologie.
L'ancrage à gauche se confirme nettement dans ce sondage, puisque la gauche, au premier tour, n’obtient pas moins de 63% des intentions de vote, la droite seulement 34% et le Modem 3%.

Martin Malvy toujours en tête
En obtenant 37% des intentions de vote au premier tour, Martin Malvy confirme sa popularité, déjà observée dans de précédents sondages. Il arrive largement en tête et obtient un score de seulement 4 points inferieurs à celui qu’il avait obtenu en 2004, alors, qu’à l’époque, il était aussi soutenu par le Parti communiste, ce qui n’est plus le cas cette année. Plus remarquable encore, son score est aujourd’hui de 18 points supérieurs à celui obtenu par Kader Arif, lors des élections européennes de juin dernier (19%).

Europe écologie réussi à confirmer son excellent score des européennes
Avec 17% des intentions de vote, la liste conduite par Gerard Onesta, fait progresser les Verts de 9 points depuis les précédentes élections régionales. Surtout, contrairement à ce qui est observé dans la plupart des autres régions, il réussit, malgré la hausse du PS, à non seulement conserver, mais même à améliorer d’un point le score obtenue par José Bové lors des dernières élections européenne (16%).

Ce niveau d’intention de vote permet aux Verts, dans la région, de clairement s’affirmer comme 2eme force politique de gauche derrière le parti socialiste. Mieux encore, la liste conduite par Gérard Onesta pourrait être en mars prochain une des listes Vertes remportant le meilleur score écologiste de France.

Le centre en déroute

Alors que François Bayrou avait obtenu presque 20% des voix dans la région en 2007, le Modem, qui était déjà tombé à 9% des voix en juin dernier, s’écroule cette fois à seulement 3% des intentions de vote. Avec ce score, il réunit moins du tiers des voix obtenues par Michel Valdiguié en 2004, sous l’étiquette UDF (10%).

 La droite en recul


Au premier tour, droite et extrême droite n’obtiennent que 34% des intentions de vote, soit encore 7 points de moins que ce qu’elles avaient obtenu en 2004 (41%) et 3 points de moins que ce qu’elles avaient obtenu aux élections européennes de juin dernier (37%).

La liste Barèges à seulement 25% d’intentions de vote
Avec ces 25% d’intentions de vote, l’UMP obtient un score de 2 points inférieurs à celui de Dominique Baudis, lors des élections européennes de juin dernier et de seulement 6 points supérieurs à celui de Jacques Godfrain aux élections régionales de 2004, alors que celui-ci devait aussi affronter une liste UDF, qui avait remporté plus de 10% des voix. Au global, la droite parlementaire obtenait 29% des voix en 2004, elle n’en obtient plus aujourd’hui que 25%, alors même que le Front national a lui aussi régressé depuis 2004, même s’il profite d’un léger rebond depuis les européennes.

Le second tour

Même dans l’hypothèse d’une triangulaire l’opposant non seulement à Brigitte Barèges, mais aussi à Gérard Onesta, l’actuel président du Conseil régional n’aurait aucun mal a être réélu, en obtenant 46% des intentions de vote, contre 32% pour la liste UMP et 22% pour la liste Europe écologie. Avec une telle avance, on ne voit guère comment il pourrait ne pas l’emporter dans moins d’un mois.

L’autre grand enseignement de ce sondage : Europe écologie obtient un très bon score, non seulement au premier tour, mais aussi au second, avec 22% d’intentions de vote, soit encore une progression de 5 points par rapport au premier tour (17%).



*Sondage réalisé
du 22 février 2010 au 23 février 2010 par BVA

Commenter cet article

Pino 28/02/2010 21:17


Europe Ecologie a un super coup à jouer. Que va faire Malvy au second tour? Comme en 2004, ou acceptera-t'il les exigences d'Onesta pour être réélu avec 70% des suffrages? Tout dépendra du score du
1er tour et des ambitions personnelles de monsieur Malvy. Sénateur en 2011, il pourrait laisser sa place à Onesta, ou à Belloubet.


Marius 01/03/2010 07:56




Excellent scénario plein de bon sens cher Pino. A 74 ans,l'on peut
passer la main pour prendre une retraite bien méritée au Sénat...


N.Belloubet-Frier est particulierement préparée à ces responsabilités; son passé milite pour elle et elle ferait une
excellente présidente...avant des postes plus prestigieux dans un gouvernement socialiste au Ministère de l'éducation nationale.


La difficulté pourrait venir effectivement d'Onesta par son poids dans l'assemblée régionale...et son réseau
personnel à gauche.

Europe écologie a, en effet, un excellent candidat mais trois handicaps majeurs:




Une équipe inexpérimentée et d'origine politique hétérogène avec laquelle la discipline de groupe n'est pas
totalement acquise sur les fondamentaux;




Son positionnement encore incertain dans le monde rural;




Un appareil socialiste ancré dans le tissus local à tout niveau et qui n'est pas prêt à céder sur les postes clés
(voir Tisséo).