Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Les métropoles françaises exposent à Venise : pas Toulouse

5 Septembre 2010, 14:57pm

Publié par Marius

 

logo_biennale.gifJe ne peux passer sous silence cette manifestation internationale de l’architecture et de l’urbanisme « la biennale d’architecture » qui voit la quatrième agglomération française absente de la délégation de son pays. Toulouse n’existe pas lorsqu’il s’agit de présenter des avancées en matière d’urbanisme en France.

A Venise, invités par le commissaire du pavillon français, Dominique PERRAULT, sont donc légitimées cinq métropoles sous l’intitulé explicite « Métropolis ». Sont représentés le Grand Paris, le Grand Lyon, la communauté urbaine de Bordeaux, la communauté urbaine de Nantes/Saint-Nazaire et Marseille. Mais pas Cassoulet City. Rien de plus normal pour une profession qui, à juste titre, ne peut considérer comme significatives les actions locales de nos élus en la matière du développement urbain.

Ce n’est pas nouveau. L’ancienne équipe ne voyait dans l’urbanisme qu’une source de conflits potentiels. Sauf à vouloir faire évoluer par nécessité démographique le parc de logements il s’agissait de conforter le village gaulois dans son périmètre géographique en contenant les échappées permanente d’une population en recherche du pavillon de banlieue. Son credo était : pourquoi-pas construire pour loger  mais surtout discrètement et en brique rose. Point.

 La nouvelle équipe ne fait guère mieux mélangeant des ambitions hétéroclites avec une réalité immature où malheureusement personne n’est en mesure de définir une ambition claire pour ce qui est devenu la communauté urbaine. Concertation et débats confortent les indécisions permanentes des principaux responsables ; l’on nomme des « signatures » pour travailler sur la rue Alsace, l’on réalise des débats participatifs à l’échelle de la ville mais l’on oublie de fixer aux acteurs principaux des objectifs précis sur le plan communautaire. Messieurs soyez force de proposition…Un peu court.

Reste l’héritage du passé et la gestion des dossiers initiés par l’ancienne équipe. Là encore l’on a censuré, retardé et modifié les projets sans bénéfice réel pour les toulousains. Les divergences sur le secteur de Montaudran sont suffisamment médiatiques pour ne pas avoir à insister sur la capacité à endormir les riverains les plus rotors. Les verts semblent absents de ce dossier trop heureux de consacrer leurs énergies à « ronger l’os » de la Cartoucherie. Mais vouloir faire de cet espace un projet d’exception ne peut masquer l’absence de réalisme des équipes devant la croissance continue des besoins réels de la collectivité.

Tout ceci ne peut intéresser la Biennale de Venise où les meilleures équipes internationales ont eu à plancher sur le thème et la notion de vide urbain ; une manière d’engager la réflexion sur la densité. Reconnaissons que sur le sujet du vide la mairie de Toulouse conserve un certain savoir faire….à notre entier dépens.

 

 

Pour les curieux : Le Lion d’Or 2010 de l’architecture a été remis à  Rem Koolhaas, pour l’ensemble de sa carrière. Il succède ainsi à Frank Ghery et à Richard Rogers . Pour la France Jean Nouvel participait au jury présidé par Kazuyo Sejima (prix Prtizker 2010)

Commenter cet article

Cat 10/09/2010 19:03



Toujours partante pour le "dézingage" mais pas que, il va falloir aussi être constructif et émettre quelques propositions...



Marius 11/09/2010 10:32



C'est bien mon intention;mais en fait il sufit souvent de traiter "en creux" les mises en reliefs. Par exemple:


Pour ce qui concerne l'urbanisme il est clair que la mise en place d'une mission de long terme d'un urbaniste en chef en charge des objectifs fondamentaux préalablement définis d'une communauté
urbaine suffit à résoudre une grande partie du problème (voir Bordeaux)


Pour ce qui concerne la sécurité il est également clair que la mise en place d'un "délégué à la sécurité" innefficace doit se traduire par une remise en question du délégué et la nomination d'un
nouveau responsable (pour ce qui concerne Havrin c'est impossible car il s'agit d'un élu; P. Cohen aura donc à partager son "idéologie" jusqu'au terme du mandat....



Pino 09/09/2010 21:59



Yes we can Marius!


Très bon billet. On ne fait plus de grande architecture avec de la brique rose, pas plus que grande gastronomie à base de cassoulet. Mais nous essayerons d'être digestes pour animer le débat
blogo-politique local!



Cat 08/09/2010 23:06



Marius, j'aime beaucoup ton billet. Très juste analyse de la situation. C'est un constat totalement déprimant, hélas !



Marius 09/09/2010 17:04



Merci Cat pour tes encouragements de rentrée...bientôt notre sympathique dézinguage va débuter chez Pino et ici. J'espère que tu participeras...il y a beaucoup à dire en cette triste pèriode ! !


Toulouse va mal, très mal il nous appartient de sortir du royaume des bisounours pour entrer dans la république des blogs...