Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

M. Malvy ; une complicité de façade qui cache trop de faiblesse

19 Février 2010, 12:15pm

Publié par Marius

georges_freche_euroregio_2009.jpgHier c’est déroulé à CASSOULET City une bien belle journée d’intoxication électorale. José MONTILLA premier secrétaire du Parti socialiste catalan (PSC) depuis le 18 juin 2000 et  président de la Généralité de Catalogne est venu défendre le programme de son homologue Martin MALVY. Les liens entre les deux hommes ne sont pas récents mais les ambitions communes avancent à pas de Sénateurs.

Je ne peux m’empêcher de sourire devant l’article de La Dépêche qui, afin d’éviter ce qui pourraient ternir ce déplacement en reste à la surface du dossier et au trop lent "destin commun".

On en oublierait presque qu’il s’agit d’un partenariat baptisé EUROREGION Pyrénées-Méditerranée et que son assemblée transfrontalière est aujourd’hui présidée par….Georges FRECHE en personne (Le même que les instances du PS aimerait dézingué, vous me suivez ?). La courtoisie aurait voulu que ce dernier soit présent. Mais les intérêts nationaux du PS et en particulier de Martine AUBRY prédominent et l’homme à abattre est absent (la photo clôt la dernière réunion officielle)

Tout ceci ne serait pas important si notre Président de région mettait sur la table les dossiers urgents comme, précisément, l’Itinéraire routier rapide transpyrénéen TOULOUSE – BARCELONE souhaité par l’ensemble des acteurs économiques régionaux. Il manque pour la partie française 50 kms de liaison à emménager et un peu moins du côté Catalan.Bref un dossier facile à avancer.Mais les volontés n’existent pas vraiment et les résultats sont criants à la vue des éléments actuels.

Alors l’on en revient toujours au même sujet ; la navette spatiale la ligne LGV pour 2015 ou 2020…dans le registre demain on rase gratis l’on ne pouvait faire mieux.

Le pire c’est que dans l’intervalle les acteurs économiques travaillent (à l’exemple de l’école supèrieure de commerce de Toulouse) dans des conditions de liaison parfaitement ubuesque au regard du grenelle de l’environnement. Mais la politique c’est ça ; des manifestations, des photos, des publi reportage des articles sur la PQR mais peu de réalisme et de concret.

Commenter cet article