Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Nostalgie...d'une ville sans voiture

10 Mai 2011, 09:34am

Publié par Marius

jean-Jaures.JPG Joan BUSQUETS a pour mission de transformer les Allées Jean Jaurès en un petit paradis piétonnier type rambla. Sa récente présentation du projet reste très incomplète à ce stade des études. Une forme de "teasing" sur le devenir de notre centre ville dicté par la mairie plus habile en communication qu'en réalisation. 

Pourquoi pas, c'est dans le sens de l'histoire; faire d'une cité une ville sans voiture est un "geste" fort (et relativement facile; quelques aménagements de surface et des plants d'arbres suffisent à transformer profondément un site urbain).  En résumé Toulouse, comme la majorité des centres villes, est en phase régressive; le cliché de Y. Dieuzaide réalisé en 1962 nous permet d'apprécier la sérénité des allées libérées des turbos D. Les récents propos de Pierre COHEN conforte une position aujourd'hui déterminée; l’édile imagine déjà « un centre apaisé, que l’on ne traversera plus en voiture, mais parcouru par des axes destinés aux piétons ». Bravo.

Toutefois il serait judicieux d'établir à ce projet deux préalables.

  • D'une part faciliter et renforcer l'usage des transport en commun en général et du métro en particulier (pour ce qui concerne l'entrée Est de Toulouse); 
  • D'autre part, de  renforcer et sécuriser très sensiblement les Parcs véhicules en entrées de villes afin  afin de compenser et multiplier les places aériennes supprimées au niveau des allées.

Un sujet timidement abordé par les élus à ce stade...car il est plus facile et moins coûteux de réaliser un aménagement piétonnier en supprimant des parkings aériens que de réaliser des parcs-silos à véhicule sur les extérieurs (cf aéroport Blagnac et son nouveau parking silos de 3200 places) et des contournements nouveaux.

Sans ce type d'aménagement Pierre COHEN limitera l'agrément des allées Jean JAURES aux rares privilégiés résidant au coeur de notre cité et rendra aux autres la ville inaccessible. En effet l'exercice consistant à stationner un véhicule deviendra suffisamment contraignant pour éloigner durablement les visiteurs externes.

La fabrique urbaine tourne à plein; attendons nous à de nouveaux scoops avant la fin du mandat. Reste cependant à établir les budgets dans la globalité des préoccupations urbaines tant au niveau de l'urbanisme (PDU) que du logement  (PLU).

Deux sujets sérieux pour de nombreux toulousains qui devraient rester plus à l'écoute des schémas d"aménagements du grand Toulouse et de son futur plan de déplacements urbains qui engage l'agglomération sur le moyen et long terme .

 

 

aeronews.jpg

Commenter cet article