Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Plus qu’un an !

6 Mai 2011, 08:46am

Publié par Marius

SARKO-DSK.jpgC’est officiel. Nous fêtons ce jour un anniversaire important. Il ne reste que 365 jours de pouvoir au nerveux. Oui bien sûr 365 évènements nouveaux ça use mais cette perspective de voir, enfin, se terminer cette période est agréable.  Je ne vais pas vous faire un bilan des promesses mal tenues ou des incantations stériles. A-t-il, par son néo-conservatisme et son libéralisme en bandoulière, enrayé le chômage, la désindustrialisation, la baisse du pouvoir d’achat, l’augmentation de la dette, l’insécurité ? Je vous laisse le soin de répondre. C’est un constat et ce n’est pas les propos de Nadine Morano, la poissonnière de l’ Elysée, qui pourrait me faire dévier de mes appréciations.

Mais voilà quand on a dit cela on se doit de vérifier s’il existe des alternatives crédibles. Et là le sujet est complexe. J’aurais tendance à porter un regard attentif aux capacités de DSK a remplir la tâche. Mais, à vrai dire, le traitement par ce dernier de la dette en Grèce et aujourd’hui au Portugal me semble augurer d’une brutalité peu compatible avec ce que nous devons attendre d’un pouvoir socialiste. Voici deux nations dirigées à gauche et qui, conseillées par DSK, n’ont mis en place aucun réel amortisseur auprès d’une population fragilisée et démunie.

Pour combler une dette, les seuls moyens disponibles sont de mener une politique d’austérité drastique et de puiser dans les réserves. Ne plus augmenter les dépenses, diminuer le nombre de fonctionnaires, réduire les  transferts sociaux, ne plus subventionner les régimes de retraite et d’assurance maladie... et en complément mobiliser les actifs circulants au profit du collectif. Sur ce dernier point, il importe de rendre les principaux acteurs économiques contributifs à l’effort; les excédents nets des banques et des grandes entreprises en particulier mériteraient un traitement d’exception au profit de la collectivité.Il n'en sera rien.

Nous constatons que la volatilité financières des principaux groupes européens à travers le monde interdit aux états de revenir vers des recettes comme les nationalisations. Seules les institutions internationales du type FMI pourraient limiter ces volatilités et imposer une contribution  aux redressements des comptes…mais hélas nous ne pouvons que constater l'absence d'initiative de celui qui tôt ou tard sera l'opposant à N. Sarkozy.

Sans un changement profond des règles de gestion au niveau international l’alternative qui nous sera proposé ne peut  pas être une solution durable. Juste une manière de sortir le nerveux…et d’éviter de livrer les clefs du pouvoir aux extrémistes.

En vérité, sans trop s’avancer, on peut parier qu’il y aura une politique rigoureusement identique de la part d’un tandem DSK-AUBRY et d’un tandem SARKOZY-BORLOO. Reste 365 jours aux interressés pour mettre un peu de cosmétique à ces programmes afin de donner envie au bon peuple de se déplacer jusqu’aux urnes. La démocratie est à ce prix.

Commenter cet article