Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Quand AUBRY contribue à la glaciation du PS

5 Avril 2011, 17:05pm

Publié par Marius

jeux-d-argentAvec le plan du PS Martine AUBRY souhaitait lancer la pré-campagne Présidentielle et reprendre plus précisément la main sur un parti en perte d’audience. Pas sûr que les objectifs soient totalement atteints.

Le programme apporte un éclairage général sur des volontés communes au courant socialiste trop longtemps écarté de ces fondamentaux. On n’est pas surpris de retrouver en première ligne les 300 000 emplois aidés pour les jeunes ; le courant AUBRY ne serait pas aux manettes s’il n’en revenait pas invariablement à ce type d’idées empreintes de générosité mais surtout d’un dirigisme passéiste inapproprié au regard des déficits de la France. J’entends l’argument consistant à opposer à cette volonté sociale les dépenses immodérées de SARKOZY dans le cadre des exonérations fiscales accordées…Mais sur le fond les écarts budgétaires proposés par les uns ne peuvent légitimer  les écarts budgétaires des autres.

Au petit jeu de la dépense il serait plus judicieux d’opposer la vertue économique… ZAPATERO, premier ministre Espagnol, montre aux socialistes hexagonaux la voie ; selon lui, le socialisme européen ne vivra que s’il s’accorde sur une politique industrielle productiviste. Une thématique en grande partie absente du projet du PS. L’axe ZAPATERO-DSK, à l’évidence, fonctionne en marge de la rue de Solferino.

Du côté des archéos auxquels s’est rallié notre bon maire Pierre COHEN le logiciel reste bloqué sur les expériences des années 1981 (nombre de mes lecteurs n’étaient pas nés ; il s’agit du siècle passé….). Les mêmes (en plus vieux, proche de la retraite) nous servent la même soupe…Le pire c’est qu’à part MONTEBOURG peu de voix s’élèvent pour proposer des alternatives à ce socialisme historique. Si la recette est éculée l’on peut cependant s’accorder sur la nécessité de création d’emploi (et le pouvoir d’achat qui en découle) des jeunes. Sans nul doute ce point reste LA priorité du prochain Président avec le logement. Pour autant revenir au renforcement temporaire des effectifs de l’administration est de nature à faire oublier d’une part la révolution de l’e-gestion et d’autre part de l’absence de réalisme face à une économie dominée par les pays émergents.

Ce n’est pas d’emplois temporaires dont la France a besoin mais de vrais emplois durables et ciblés. En premier lieu dans la sécurité intérieure et la justice ; sur ce point il suffit d’analyser le vote des plus défavorisés des électeurs au profit de Marine LEPEN pour comprendre qu’il importe au PS de modifier sensiblement ses objectifs. Apporter de l’aide et du soutien aux plus fragiles est aujourd’hui en grande partie fait (un héritage des années Mitterrand) ; il importe d’en établir avec objectivité les nécessaires contreparties du « contrat social » que l’électeur est en droit d’attendre. Il est urgent, en particulier, de faire appliquer lois et décrets existants et de déployer un effectif de police renforcé en tout lieu où la délinquance prend racine. Sur ce point Ségolène ROYAL au cours de sa campagne avait constitué une approche réaliste ; la gauche semble vouloir se réapproprier en urgence ce thème et c’est un bon point.

En second lieu, ce n’est pas d’emplois temporaires dont la France a besoin et ce n’est pas, non plus, dans le secteur public qu’ils seront utiles, mais prioritairement  dans le secteur concurrentiel. Nos industriels, nos entreprises,  ont besoins de main d’œuvre qualifiée, de cerveaux neufs, inventifs, compétents. Nos universités en produisent. Il est impensable de continuer à laisser partir nos meilleurs éléments à l’international par faute de budget en recherche et développement. Formés en France, détenteur de diplômes reconnus sur l’ensemble du territoire européen est-il judicieux de proposer à ces aventuriers potentiels (bac + 5 et doctorants) des jobs sous-payés dans des missions administratives accessoires ? C’est pourtant cela qu’AUBRY et ses conseillés  proposent in fine. Les futurs diplômés apprécieront de l’opportunité offerte par ce courant de pensée...belle perspective !

Heureusement, la communication établie sur ce maladroit programme, si elle ne donne pas à son auteur la dimension qu’elle souhaitait, ouvre cependant le seul débat qui mérite d’occuper les esprits des futurs candidats. Il permet, à l’évidence, d’engager les opposants et les autres courants socialistes à produire des alternatives et d’enterrer le débat artificiel sur la laïcité que SARKOZY et ses apôtres nous propose.

Commenter cet article

Xavier 21/04/2011 10:02



Le bon sens n'a pas de couleur Marius, merci pour tout et vive la critique constructive !



Marius 21/04/2011 09:56



Je n'ai pas vocation a censurer mes lecteurs. Les liens de Xavier restent sous sa responsabilité. Manifestement nos valeurs ne sont pas toujours convergentes mais la démocratie exige cette
liberté d'expression.



Xavier 21/04/2011 09:16



Je remercie Marius d'aller avec ce billet dans le sens des jeunes actifs de l'UMP et plus particulièrement de ceux de Haute Garonne :
http://www.lepost.fr/article/2011/04/08/2459454_face-a-l-erreur-ideologique-des-emplois-jeunes-des-solutions-pragmatiques-pour-l-emploi-en-france_1_0_1.html


En effet, la France a besoin de vrais emplois répondant à de vrais besoins et non pas de mesures démagogiques qui ne sont que des écrans de fumée servant à masquer la réalité du terrain.



Marius 06/04/2011 20:51



Il ne faut pas perdre espoir ; la crise est européenne. La solidarité n'aîtra de cette constitution. Notre meilleur rempart contre l'absolutisme est là. Une europe unie et solidaire. Aujourd'hui
l'on défend le Portugal , hier la Grece et l'Irlande. L'affaiblissement du vieux continent nous met inexorablement face à des responsabilités communautaires et un mode politique qui s'exonère en grande partie des appareils politiques Français  pour ne représenter que des forces agrégées.



Muriel 06/04/2011 20:08



Que j'aimerai tant être aussi optimiste que toi Marius...


Le centre n'existe plus, avalé par l'UMP oui, hélas, je dis hélas car c'téait la seule alternative au clivage traditionnel, mais leurs leaders et leurs égos surdimensionnés tel Bayrou, étant trop
gourmand, n'a rien crée, le Modem, j' y ai cru une année et ai été très vite déçue de voir que, dès que le vent tourne, ils filent vers l'UMP pour préserver leurs sièges. Politique
individualiste, politique de bisounours, quand vont-ils comprendre tous qu'il faut jouer collectif ?


Une  équipe qui gagne c'est une équipe soudée, jusqu'ici chacun tire sa couvertureà soi et le PS est passé maître dans cet art, hélas...


A un an des présidentielles, rien, rien ne se met en place. Divisions divisions et faux sondages pour exciter els électeurs et les empêcher de trouver une laternative au clivage traditionnel.
C'est domage, car la France a besoin de renouveau et non de réchauffé.


Quand les gens auront compris comment ils se font manipuler par la droite en l'occurrence...et la gauche...Il n' y aqu'à suivre l'actualité politique jour pour jour jusqu'aux élections de 2012.
Je te parie ce que tu veux, qu'un mois avant les élections, il y aura un  gros coup de fait, un truc inimaginable, tant les gens auront eu le cerveau bien lavé avant...


Les médias ne sont pas du tout objectifs.


Le jour où les gens apprendront à réfléchir sans allumer la TV, là, on aura un sursaut populaire....Dors je le veux....en attendant :)


 


Bises Marius :)