Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

S’opposer.... pour mieux exister ?

16 Novembre 2011, 15:59pm

Publié par Marius

49519001.jpgMon contradicteur PINO dans un billet caustique formule ses doutes sur la pertinence du projet du paysagiste Henri BRAVA mis en place dans le cadre des futurs travaux d'aménagement sur la communauté urbaine de Toulouse . Je ne peux laisser s’installer un scepticisme  quant aux capacités de cet homme de l’art à organiser sur cette ville un aménagements urbain de qualité autour de son fleuve.

Cette équipe a toutes les capacités pour formuler  une remise en question  pertinente  de ces espaces fluviaux et les propositions  établies récemment sont des plus séduisantes (1).

Les aménagements urbains autour des berges  (Lyon, mais aussi Bordeaux et Nantes…pour ne citer que des réalisations françaises) sont là pour nous permettre d’apprécier les bouleversements opérés au travers de ce type de projets.

Ainsi, nous avons pour Cassoulet ’Land l’exquise d’un projet global séduisant à divers titres.

Tout d’abord, la volonté de  faire de la Garonne une épine dorsale un ré-aménagement de la ville et de sa proche banlieue est un "geste"  fort et opportun  face à  un tissu urbain (et péri urbain) dense  et particulièrement maltraitée au cours du siècle passé.

En second lieu, vouloir donner de la cohérence aux principaux lieux qui bordent ce fleuve  (places, quais, cheminements…)  est également une idée séduisante et il n’y a pas lieu, à ce stade du projet, de créer une contestation sur tel ou tel élément.

En dernier lieu (et non des moindres) la volonté de rendre partiellement navigable cette voie d’eau est une belle et grande ambition et mérite réellement le soutien de tous. Les techniques ont évoluées et ce sujet mérite mieux que des sarcasmes.

Il ne peut y avoir de polémiques autour d’un vrai projet de cette ampleur. Le scepticisme n’est pas dans la nature du toulousain...même si son conservatisme  peut parfois favoriser l’immobilisme (2).  Naturellement il importe d’ouvrir  le dialogue avec la population, d’informer les riverains sur l’ambition de ce paysagiste et du maître d'ouvrage. Il s’agit d’un projet fédérateur qui, à moyen terme, devrait permettre à notre agglomération de figurer dans les villes adaptées à  une vie urbaine apaisée.N'en déplaise aux opposants...

L’on peut avoir des doutes sur les capacités de l’équipe en place à produire de l’ouvrage ….pas sur ces ambitions et le caractère prospectif de sa politique urbaine. Le temps perdu ne se rattrape jamais et les maigres résultats obtenus au terme de 3 grandes années de mandature  peuvent légitimement nous faire douter de l' aboutissement du projet sur le court terme. Mais Henri BRAVA  ne  segmente  pas « son » projet et c’est tant mieux. Il apporte une vision nouvelle qui n’aboutira, à l’évidence, que dans une décennie.  Il  appartiendra aux équipes futures d’en apprécier le contenu, d’en valider la pérennité  et de savoir prolonger l’objectif au cours des prochaines années. Il s'agit d'un long cheminement qui s'inscrit sur une durée incompatible avec le temps d'un mandat...

L’on peut regretter dès à présent d’une polémique potentielle établie sur la seule base d’une opposition d’idées. Mais la politique d’une cité c’est (aussi) la mise en œuvre d’intérêts convergents sur le long terme. Cela fait plusieurs années que BORDEAUX vit cela ; Alain JUPE, Maire de Bordeaux/UMP)  initie et Vincent  FELTESSE (Pt de la Communauté urbaine/PS)  met en œuvre (et parfois l’inverse) pour le plus grand bénéfice de la population. Il serait temps que l’opposition locale s’inscrive dans une logique constructive….Elle ne semble pas en prendre le chemin et risque ainsi de rester pour encore longtemps...l'opposition,  oubliant  que le jardin d'Eden était (aussi) le jardin de la tentation avant de devenir celui de l'amour.

 

 

(1) Ne tenez pas compte de la photo/montage de La Dépêche ; il s'agit d'un exercice de représentation  qui ne peut figurer, à ce stade, dans votre canard (serait-il le meilleur...)

(2) Nous l'avons trop souvent dénoncé...pour savoir le combattre

Commenter cet article

Pino 16/11/2011 21:33



Égoïstement, je ne peux qu'applaudir ce projet. Mais je pense à mes voisins qui n'ont pas de garage, qui habitent de vieux immeubles sans ascenseur,... On ne peut
chasser complètement la voiture de la ville. Attention à ne pas transformer le centre en galerie marchande, en base de loisir, ou en ville musée.L'équilibre doit
être respecté entre verdure, activités commerciales, loisirs, accessibilité. L'alchimie est compliquée pour atteindre le paradis rose ;-)



Marius 16/11/2011 21:57



Marius Pinel Je te propose un voyage étude à
Amsterdam ou Rotterdam ; les voitures ont leurs garages (obligatoire) à moins d'un KM du domicile...et le dernier KM est en liaison vélo ou à pieds (il existe des places de dépots et d'urgence à
toute proximité du domicile...mais pas plus)



Cat 16/11/2011 20:07



Ton enthousiasme fait du bien, Marius.


Bien sûr, comme nous aimerions que les élus locaux (tous bords confondus) oeuvrent pour la cité et le bien des habitants et oublient leurs polémiques politiciennes.... dans un autre monde,
peut-être.



Marius 16/11/2011 21:55



Non il n'y a pas d'utopie...à Bordeaux ça fonctionne!


Il est clair que la stratègie actuelle de la droite locale  éloigne durablement les principaux responsables d'un retour aux affaires