Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

TOULOUSE : La vie rêvée du Smartphone « informateur »

8 Février 2012, 10:28am

Publié par Marius

reincarnee-cassouletIl y a des troubles comportementaux qui peuvent tourner à l’obsession. Les pros appellent cela des TOC. Nous sommes tous, à des degrés divers atteints de ces troubles. Mon contradicteur PINO aborde ce sujet sous l’angle politique dans un récent billet bien senti.  Sur ce plan je lui donne raison et Facebook illustre parfaitement cela par une vindicte de droite tout aussi lassante qu’une vindicte de gauche faite de clichés constants.

En résumé si vous abordez le registre sécurité ; vous êtes de droite.  Versus, si  vous abordez le thème du mal logement vous êtes de gauche. Cet exemple peut se décliner à l’infini je suis convaincu que vous trouverez cela détaillé sur la toile et chez quelques sociologues .

Pour ma part je me contenterais aujourd’hui de revenir sur la dernière application mis en œuvre sur notre bonne ville dite « rose » (1) au travers d’un outil révolutionnaire que la ville à mis en place au niveau de son personnel en charge des rues et des espaces collectifs.

Une idée lumineuse ; il n’y a aucun motif, en effet,  de priver son entreprise (soit-elle communale) d’un outil qui a fait ses preuves. Ainsi nos « gilets jaunes» peuvent, en théorie, informer leur hiérarchie sur l’existence de tel ou tel encombrant à relever sur l’espace public. Un progrès dont le magistrat (PS) de notre cité s’enorgueilli.

Las, les résultats sont bien maigres tant la saleté et les immondices en tout genre sont présents sur nos espaces. Qui ne connaît pas une encoignure de rue, un hideux « récup verre », un pied d’immeuble encombré régulièrement de déchets et de matériel usagé. La réactivité des services devrait « faire la différence ».

Mais l'usage semble, hélas, perçu différemment. Car le Smartphone a quelques vertus supplémentaires qui semblent ne pas avoir échappé à l’arbitraire des utilisateurs. Cet outil, selon des propos indiscrets livrés par du personnel, offrirait également une capacité de géolocalisation particulièrement perverse des détenteurs dans un service où la « planque » et la « glande » sont les deux éléments déterminants d’une « employabilité durable ».

Ainsi, chers amis lecteurs, à Cassoulet’City, la cité de gauche qui refuse par idéologie constante la vidéo protection, l’on se serait livrer à l’ennemi de droite au travers de la géolocalisation masquée de son personnel….

J’inviterais nos élus  à rapidement dégonfler cette hypothèse quelque peu stupide auprès des équipes. L’efficacité n’est ni de droite ni de gauche ; elle est simplement là pour servir une "cause juste "  (Ségolène, la propreté est-elle de gauche ou de droite ?).

Ainsi, peut être, il y aura-t-il moins de Smartphone « en panne », « oubliés », « débranchés » et plus de gilets jaunes en activité dans nos rues désertées en période de neige (2)

(1)  (1)Dans les siècles passés  ce qualificatif était attribué à Cassoulet ’City pour la couleur de sa briquette (qui donnait à ses bâtiments cette couleurs unique) ; aujourd’hui il s’agit essentiellement de la couleur de ses élus…

(2)  (2)L’épisode neigeux aura été un excellent témoin d’activité des services de nettoyage de la ville ; concentrés sur les grands axes les principales rues desservants écoles et lieux publics ont été totalement négligés (des témoignages sur le canard local l’attestent…).A t-on repéré les lieux de "retraites" de nos agents de propreté.

Commenter cet article