Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Un abstentionniste ça ressemble à quoi?

18 Mars 2010, 11:07am

Publié par Marius

foule.jpgLa chose est entendue. Nous avons tous une idée caricaturale de l'autre. Ainsi l'adhérent au PS devrait toujours porter barbichette et tenue négligée, l'encarté UMP  brushing et mocassin cirés (ou collier de perles) et les verts sacs à dos et pinces à vélo. Et l'abstentionniste il ressemblerait à quoi ?
C'est précisément de lui dont il est question cette semaine.

 La pêche est ouverte et les partis savent que la victoire ne se fera qu'au travers du complément de voix obtenu entre les deux tours dans ce creuset. Le vrai réservoir est donc là.

Nous pouvons pour cela utiliser le graphe suivant très largement et finement commenté par J.F. Couvrat.où l'attitude quelques peu hégémoniques des "en têtes" est mis à mal. L'évidence saute aux yeux.C'est l'ensemble des formations politiques qui est atte
inte par la faible participation mais c'est de toute évidence la droite qui a subi le plus profond recul.L'on ne peut impunément décevoir l'électeur qui vous a donné sa confiance au travers de son bulletin de vote. Aujourd'hui très clairement les trompés sont à droite. Suivez la courbe bleue du graphe; celle-ci affiche une déperdition réelle de quelque 3,8 millions de voix ; un record!
Electeurs
Cette simple constatation montre que la très grande majorité des abstentionnistes sont dans ce groupe. Les électeurs de droite n'ont pas voulu soutenir le petit nerveux et sa troupe aux ordres. La distorsion entre le discour et les actes éloigne l'électeur floué.

Elle montre également deux aspects inquiétants de la politique en France:


1.Que l'abstentionniste mesure l'action des régions comme secondaire et peut être même superflus. Aux yeux de ces derniers des actions sont à mener mais quelle importance que le lycée nouveau soit bleu ou rose...pourvu qu'il se mette en place. L'enjeu n'est donc pas jugé suffisant pour faire battre les présidents régionaux de gauche, qui, visiblement ont remplis globalement  leurs missions (contrairement au sommet de l'état CQFD).


2.Que l'embourgeoisement des élus de gauche est tel qu'il n'inquiète plus du tout l'électeur centriste et de droite modérée. Il est certain que le profil débonnaire de nos "seniors" socialistes garanti au plus récalcitrant des électeurs de droite des engagements prudents et aux ambitions particulièrement mesurées...et ce n'est pas la présence de quelques agités ou de quelques idéalistes au sein des équipes en place qui bouleversera les principes prudentiels antérieurs.


Ainsi nous pourrions dresser un portrait de l'abstentionniste.Il est déçu, blasé, bref cocu (un exemple ici) et surtout préoccupé par les difficultés du quotidien au point de préfèrer oublier son mal de vivre dans un peu de légèreté égoïste. Bref il ressemble à notre voisin(e), nos ami(e)s, nos relations; c'est en fait, aujourd'hui, une large potentialité de nos contacts quotidiens et il est à craindre que les incantations abusives de l'UMP ne servira pas ses candidats.


Plus nos élus s'éloigneront de leurs engagements et plus la représentativité élective sera fragilisée et distante. Il est grand temps de ne plus vendre du rêve; la période est particulièrement inadapté à cette posture irresponsable servie sans ménagement et de manière irresponsable par de trop nombreux acteurs de la vie politique.

Commenter cet article