Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Un exemple de développement urbain : NANTES

18 Avril 2011, 13:58pm

Publié par Marius

P1000317

Mon tour de France se poursuit. Il ne m’a pas semblé utile de relater la vie à MARSEILLE tant cette cité me paraît proche dans son aspect général avec CASSOULET’City ; même insécurité, même insalubrité (je pèse mes mots), même évolution  chaotique que notre cité rose...le port et la méditerranée en plus. Je ne reviendrais pas sur MONTPELLIER ; cette ville reste à mes yeux un exemple de modernité urbaine dans le grand sud. Il y aura eu, à l’évidence, une empreinte Frêches. N’en déplaise à ces détracteurs.

Aujourd’hui je souhaitais  vous inciter à visiter NANTES. Une ville exemplaire à plus d’un titre. Tout d’abord exemplaire par la longévité des élus (et ce n'est pas par hasard). Une équipe constituée autour de J. Marc AYRAULT  (1) en place depuis 3 mandats successifs ; une personnalité sociale affirmée et des compétences certaines autour de lui pour mener à bien le développement de cette communauté urbaine. Sur ce point l’on peut apprécier de la nécessité Mitterandienne consistant « à laisser du temps au temps ». Quand on possède une vision pour sa cité (un préalable qui n'est pas totalement démontré à TOULOUSE) c'est sur la durée que les équipes peuvent planifier et bâtir l’avenir.

L’urbanisation de NANTES s’est mis en place dans les années 2000. Le plus P1000264.JPGsignificatif c’est la stimulation créatrice issue de la confrontation des grandes signatures de l’architecture (les Chemetoff, Portzamparc, Nouvel, Reichen et Robert) avec les équipes régionales. Le résultat peu paraître perfectible aux grincheux mais il est bien là ! Avec la priorité donnée aux déplacements en modes doux (une terminologie appropriée à la marche à pieds et à l‘usage du vélo chez les urbanistes), un réseau de tramways largement déployé vers la première couronne et complété par un réseau de bus GNV (gaz naturel) la ville semble s’offrir aux touristes et aux riverains. Les rues de la vielle cité sont semi-pietonnes (des améliorations sont en cours) et le plan de déplacement tient compte des difficultés naturelles que représentent la LOIRE et l'ERDRE . Ponts et passerelles sont là pour remédier à cela et l'aménagement des berges offre aux promeneurs et aux riverains de belles perspectives sur un habitat collectif dense parfaitement intégré au tissu historique de la cité.

L'estuaire de la Loire représente aujourd'hui une "éco métropole" de plus de 800 000 habitants (rien que ça) ; de NANTES à SAINT NAZAIRE sur plus de 50 kms. Le SCOT (schéma de cohérence territoriale) n'existe pas simplement pour répondre aux obligations administratives comme chez nous mais bien pour créer un univers cohérent sur un vaste territoire. Je me plais à réver d'un exercice permettant de mettre en harmonie un territoire constitué de MURET d'un côté à GRENADE de l'autre avec un réaménagement des berges , des voies fluviales et de l'habitat....Au rythme des décisions de la communauté urbaine du "Grand Toulouse"  il s'agit d'un doux rêve...

A regarder l'évolution de MONTPELLIER et NANTES (sans parler de LYON que je visite cette semaine) les recettes semblent simples. De la vision, de la cohérence sur un vaste territoire, de l'intercommunalité, de l'ambition (beaucoup) et un grand respect du partenariat entre le secteur privé et le secteur public. Il me paraît qu'ici il nous manque (encore) deux ou trois de ces éléments....

 

(1) Député PS très actif et maire très actif...ça existe!

Commenter cet article