Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Un grand week-end de folie se prépare !

20 Mai 2010, 12:00pm

Publié par Marius

Paris-evening.jpgCe soir arrivée à Montparnasse à 21h30. Je descendrais du TGV et me dirigerais, comme d’habitude directement vers le Petit Journal. Après ce long parcours je m’impose un palier de décompression un verre à la main dans ce lieu dévolu à la musique. Une coutume, un réflexe pour me laver de CASSOULET’ City et mettre au tempo de Paname. Puis j’ai prévu une grasse mat’  dans mon antre pour redécouvrir les odeurs et les bruits caractéristiques de la cité et du lieu. Juste un peu de bon temps ; qu’il est doux de ne rien faire quand tout s’agite autour de vous.

Il n'y a pas que le clavardage dans la vie. Il y a aussi le bavardage; ce sera vendredi au cœur de la Cité où j'écouterais Lorànt DEUTSCH l'acteur et l'écrivain(1) dans un exercice verbal digne des (pires) examens oraux d'entrées aux grandes écoles. Devant un parterre de juriste, en salle des criées du palais de justice de la Capitale il se prêtera au portrait brossé par l’une des jeunes et brillants  secrétaires de la Conférence des Avocats puis s'imposera un exercice délicat consistant à convaincre et surprendre un auditoire généralement composé de jeunes plaideurs, leurs pairs (et leurs relations de tables et de comptoirs dont votre serviteur...). Cela s'appelle  la Conférence Berryer. C'est à 21H. Un exercice  à ne pas manquer ; les derniers candidats à être passés sur le grill sont le beau Ch BERLING (pour les filles), le surprenant F. BEIGBEDER et l’archéo P. MOSCOVICI.

 Si comme Lorànt vous aimez descendre du métro à Cité (1); n'hésitez pas à monter les marches vers le Palais pour assister à cet oral; c'est plus léger et plus fruité qu'un macaron de chez Pierre HERME et forcément plus sympathique que les conférences du petit nerveux à talonnettes. J'ai hâte d'y être.
hcup
Le neuf-trois c'est moins glamour...Je n’aime pas Saint Denis. Mais pour le Stade Toulousain ça mérite un passage. Voir du sport, du vrai ; une finale très Sud Ouest...Il y aura du chant et de la bière car mes amis basques du BO seront là avec leurs bérets rouge de gala. C'est la fête du rugby entre deux des plus belles équipes Françaises. Des joueurs fatiguées d'une trop dure saison (ces deux clubs fournissant le plus gros potentiel à l'équipe de France) prêts a en découdre jusqu'à la dernière minute. Ce sera (mais vous le savez) Samedi à l'heure de l'apéro.

Pour l'after j’ai prévu de faire un saut chez mon ami Denis au J'Go ; la seule cantine du Sud Ouest fréquentable après un match pour parler rugby sur Saint Germain. Ambiance garantie, un pastifret  pour accompagner un blanc doux de Gaillac…Puis un passage au Lutétia pour  écouter Portico Quartet ou éventuellement rue des Lombards au Sunset si la nuit se prolonge…Ce festival est dense ; les meilleurs se succèdent en divers lieux du quartier pour le plus grand plaisir d’un public de connaisseur.

Le Dimanche sera consacré à ma fille, la pétillante MJ et son Bruxellois amoureux. Un régal ; un brunch anglais à l’authentique  Rose Bakery de la rue des Martyrs puis une balade digestive en famille dans mon quartier vers Montmartre. Que du (grand) bonheur.
Allez. Marius délire et vous promène. La vérité est tout autre Je quitte mon bureau pour un week-end local en CASSOULET’LAND. Donc, naturellement hors de la ville plus de liaison ; je ferme le rideau pour quelques jours. L’ADSL est encore un « concept » là ou je réside (même au Sénégal les réseaux hertziens sont plus denses)…et le match se regardera au bistrot d’à côté avec une pression... Oui c’est moins excitant les amis. Mais c’est aussi ça le Sud Ouest authentique.

(1) l’ouvrage Métronome de
Lorànt DEUTSCH nous décrivant l’Histoire de Paris à travers quelques unes de ses plus emblématiques stations de métro est un délice (si vous aimez cette ville).

Commenter cet article