Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Vive la France... moyenne !

20 Décembre 2011, 17:43pm

Publié par Marius

foule-couvrant-yeux.jpgVous l’avez compris ; l’important, en politique, c’est de taper juste. Ainsi les marqueteurs, ont fait leurs analyses. Le jugement est radical ; la France d’en bas, composé des pouilleux, des boiteux et de leurs familles,  n’intéresse  plus Nicolas. Terminé, il n’y a rien à en tirer, nada. Ceux là sont irrévocablement perdus ; deux possibilités s’offraient à eux au cours des dernières années :

1 Ils se sont réveillés avec S. HESSEL et tournés définitivement vers la gauche radicale

2 Ils  résident sous un porche noyés dans un méchant alcool frelaté sans réel intérêt pour la vie politique.

Dans les deux cas c'est mort pour l'UMP! Rien à attendre de ces assistés et autres radiés de Pôle emploi.

Alors donc me direz vous il va s’adresser à qui le grand timonier ?

A vous, à moi, à ceux qui résistent avec leurs problèmes de fin de mois, de crédits et d’impôts à régler. La cible de Sarko c’est la « France médiane » ; celle qui veut encore y croire, qui économise 3 ronds sur un plan d'épargne vie, qui mange un foi gras à la Noël en culpabilisant sur le coût des fêtes et qui , plus généralement,  cherche à adoucir un quotidien de merde fait d’horaires impossibles, de salaires contraints et de pressions sociales toujours plus fortes.

 Il suffit de suivre le lèche bottes du Président, le sympathique L. VAUQUIEZ pour avoir compris à qui s’adressera le candidat SARKOZY lors de la prochaine campagne (1)

Le cœur de l’électorat est donc, aux yeux des conseillés de l’ombre  là, et pas ailleurs. Pourquoi ? Simplement car, en dessous c’est mort et au dessus il n’y a plus grand monde….la migration financière a fait le tri. Genève et le Luxembourg sont  pleins, Bruxelles résiste mais le flux montant du côté de Marrakech  diminue sensiblement la motivation d’un certain nombre de nos concitoyens… Alors c’est décidé il va s’adresser à nous. Le ventre mou, les besogneux, ceux qui marchent sur le trottoir et saluent leurs voisins. Ceux également qui préfèrent tourner le dos à la vérité des rues et qui consacrent leurs temps à travailler voire à créer des entreprises et des emplois locaux.  A ceux là (exclusivement ou presque car il faut réunir 50,01% des électeurs… et ce n’est pas gagné).

Comment ?  En tenant un discours de compréhension envers "ceux qui  font la France d’aujourd’hui et de demain". Il va être généreux et attentif à vos demandes …ça commence déjà  avec celles qui ont eu la mauvaise idée de vouloir gonfler artificiellement leurs poitrines. On efface le passé, la prothèse disparaît c’est cadeau, c'est Sarko ! Attendez-vous à de nouveaux gestes (certes au frais de la collectivité) mais qui font tellement plaisir, comme de vouloir loger les infirmières à proximité de leurs lieux de travail...au dépens de ceux et celles qui l'ont perdu (mais pour ceux-là c'est trop tard il appartiennent définitivement à la catégorie des "mauvais" électeurs). 

Personnellement je reste vigilant…et forcément rétif. Mais combien de « Français moyens » (catégorie mal définie naturellement il importe d'entretenir le flou sur ce sujet) résisteront à l’assaut des sollicitations du candidat auprès des couches intermédiaires ? Ceux qui ont la trouille de changer, les trop nombreux, qui s’accrochent à leurs petits avantages de peur d’une réforme qui les pousseraient à connaître pire.

 Espérons que les conseillés se soient juste trompés sur le nombre et sur la capacité de refus de ces couches intermédiaires. Ainsi  nous en auront fini avec cette politique de gribouille.

 

(1) la France sociale vous connaissez ? C'est son idée; ça devrait faire des voix chez les myopes.

Commenter cet article