Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

Le changement ? Sans l'UMPS !

26 Juillet 2013, 11:18am

Publié par Marius

Soyons clair, le citoyen français paye cher les pots cassés de la folie orchestrée des états européens. Aujourd'hui, plus que jamais, les taxes sont à l'honneur dans l’ensemble de la communauté, car les gouvernements ont besoin d'argent, et il semblerait que nos poches soient bien remplies. Droite (UMP) ou gauche (PS) sont sur ce sujet d’accord ; c'est juste la répartition de l'impôt qui pouvait être différente en fonction de l'idéologie (j’y ai cru...mais ça c’est du passé).

Tout citoyen finit par se poser des questions sur le système dans lequel il vit et c’est mon cas. A force d'examiner le système et ses rouages, je suis parvenu au constat que l'état ne travaille plus vraiment pour nous. Quand les membres du gouvernement accusent, 16 mois après leurs prises de pouvoir, les errements de la droite nous pouvons aisément comprendre qu’au travers ce discours convenu l’on cherche à nous faire porter le chapeau des erreurs des votes (démocratiques) antérieurs. En résumé; c'est à nous à payer.

L'impôt se présente sous diverses formes et quand on fait la somme de l'ensemble des taxes qui nous touche, on en reste abasourdis : TVA, CSG, Impôt sur le revenu, Taxe d'habitation, Taxe Foncière, Charges sociales, ISF, ... Il y aura bientôt un impôt sur le droit de vivre. Tout cela est bien gentil mais il en reste de moins en moins dans la poche du français. Le système, d'un point de vue théorique, semblait plutôt bien fait , mais depuis 40 ans on s'est acharné à le détruire. Aujourd’hui 27 juillet nous commençons tout juste à travailler pour nous ; tout comme vous,  j’ai donc passé 6 mois et 26 jours de l’année à casquer pour la collectivité.

Je ne suis pas stupide, je sais que ces taxes servent à financer des biens et des services utiles à tous, bien que quelquefois certaines dépenses n'aient qu’un sens très relatif. Mais ces biens et ces services sont de plus en plus dégradés par rapport aux sommes que nous versons (avez-vous franchi les portes d’un hôpital en période de canicule ?). La classe dite moyenne (dont je fais partie) est la vache à lait absolue de tous les gouvernements.

D'un point de vue pratique que nous reste t-il à faire pour éviter la dépouille ?

La période des congés et des voyages est intéressante sur ce point. Vous pourrez en effet constater au cours de vos déplacements de l’inventivité des peuples qui semblent avoir, à l’insu de nos gouvernements, entrepris une révolution silencieuse.

En premier lieu vous découvrirez les mutualisations familiales des taxes ; en Espagne, par exemple le regroupement familial (après une croissance de l’éclatement des familles) permet d’alléger les charges considérables liées aux logements ; de nombreux appartements mal foutus resteront inhabités car nos voisins ont bien compris qu’ils n’ont été réalisés que pour leurs pomper leurs faibles revenus par le biais des crédits mais des taxes induites.

L'échange de biens et des services entre personnes d’une communauté d’intérêt évite la TVA. Bref quand l'état vous prend tout, vous n'avez plus qu'à passer en mode débrouille ... les Italiens sont les rois. Ont-ils torts ? Dans un pays où l’inconsistance des gouvernements est une marque de fabrique l’on ne peut qu’excuser ce principe ancestral. Tout se paye en liquide et généralement vous constaterez que les terminaux de paiement dans les boutiques et les tavolas «sont en pannes».

Ce qu'on nous vend 10 euros en coute 2 avant transport, le reste est là pour pouvoir supporter le poids des charges et des marges de différents intermédiaires. Toute la richesse produite est captée par l’industrie des pays émergents. Nous constatons dans de nombreux pays, comme le Portugal, le retour aux occasions, la priorité laissée aux achats de produits de base et aux échanges non marchands.

Sans détailler ici les plaisirs simples, de l’entraide, du bricolage et du jardinage qui semble se développer partout en Europe.

Les congés 2013 -pour ceux qui ont la chance d’en bénéficier- peuvent être une étape importante dans la réforme de nos comportements. Il est plus facile de se prendre en main que d’attendre des miracles d’une classe politique totalement dépassée par les évènements.

Ouvrez les yeux. Contrairement aux annonces de F. Hollande demain sera plus noir qu’aujourd’hui. Attendez-vous à plus de chômage, plus de petits boulots mal payés, plus de charges sociales et fiscales dans nos entreprises et moins de revenus pour l’ensemble des actifs.

Il nous appartient, collectivement, d’en prendre conscience et de s’organiser pour contourner adroitement les écueils que l’on nous organise jour après jour. Fuyez les solutions ficelées, les faux emplois de l’état, les subventions foireuses et autres gadgets de court terme pour vous concentrer sur les moyens de votre autonomie. Ce n’est qu’à ce prix que nous pourrons (enfin) faire un bras d’honneur à cette caste de politiques professionnels qui semble avoir oublié qu’ils n’existent que par délégation...Le changement c'est maintenant, mais sans lui !

Commenter cet article