Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Cassoulet'Land

La tambouille du PS ; un plat indigeste ?

1 Décembre 2011, 08:39am

Publié par Marius

 BledineAprès une séquence nationale d’une intensité inespérée nous assistons à une descente tout aussi forte des socialistes dans l’opinion des Français.

D’une part, F. HOLLANDE, prince de la synthèse, se voit décrédibilisé par sa vacuité face aux évènements…JL MELENCHON aurait-il, en partie,  raison ? La réponse se niche dans la candidature récente de JP CHEVENEMENT.

Mais le pire est à venir. Pour ne pas avoir fait le ménage au cœur de l’appareil M. AUBRY a repris la main sur le parti. Une main de fer si l’on considère les ordres d’une direction sourde aux volontés des fédérations.

A Cassoulet’Land les tensions montent chez les militants avec l’annonce des investitures aux législatives. Mais les débats dans les fédérations  n’y changeront rien, les décisions semblent irrévocables…et font le lit d’une opposition qui, localement,  n’en attendait pas autant.

Ainsi, par le biais des « marchandages » négociés par C.DUFLOT la 3éme circonscription (le coeur de Cassoulet'city) est réservée à un(e) vert(e). Un magnifique pied de nez à A. FILLOLA qui rêvait de longue date à un beau et bon cumul à l’ancienne. Mais ses volontés ne semblent pas totalement compatible avec la vision d’une fédération qui se méfie des ambitieux et préfère organiser avec habileté la perte d’une circonscription…pour mieux consolider un territoire. Le PS a besoin de faire vivre l’accord avec EEV ; il appartiendra au candidat(e) de la 3éme à prouver de ces capacités à convaincre. Tâche hasardeuse pour le candidat(e) qui partira avec un fort handicap lié à l’indifférence de P. COHEN à l’égard d’un groupe qui n’a jamais fourni le début de preuve d’efficacité dans la gestion de la ville.

Cette investiture « verte » offre un boulevard à JL MOUDENC et à la droite. Après une succession de défaite, dans une circonscription taillée sur mesure, le potentiel de réussite est optimisé pour l’ancien maire….sauf à considérer une candidature d’un opportun à la marge de l'UP . Sur ce dernier point il s’agit d’une probabilité forte compte tenue de l’absence d’imagination du président de la droite locale. 

Dans le Lauragais, pays du Cassoulet (le vrai) P. IZARD « soutien » la candidature de K. ARIF comme la corde soutien un pendu. La volonté de SOLFERINO de laisser de la place aux « diversités » n’avait pas pour but de conforter des élus en poste mais bien d’offrir un potentiel supplémentaire à leurs représentants. Mais les vieux réflexes perdurent et les électeurs de la 10ème circonscription auront à prouver que le monde rural n’est pas aussi conservateur qu’on veut bien le faire croire. A priori, ce parachutage semble maladroit et, un second boulevard s’ouvre à l’opposition…Il appartiendra a cette dernière de présenter un profil taillé pour la circonstance. Mais rien n’est certain en ce domaine…et les radicaux pourraient créer la surprise.

Seuls les militants de ces deux circonscriptions auront quelques blessures dans le déroulé de la future campagne…cependant, comme généralement, le résultat global du département pourra leur faire oublier très rapidement ces directives maladroites. La gauche, en effet, obtiendra au pays de Jaures une large majorité et ces épiphénomènes ne seront que l’occasion d’offrir à l’assemblée nationale un (petit) groupe d’opposants pour que continue à vivre un semblant de démocratie.

Commenter cet article

GilMai 08/12/2011 13:31


Et sur quoi vous fondez-vous pour affirmer cela ?

Marius 08/12/2011 14:07



“Le renard se tut et regarda longtemps le petit prince :
“S’il te plaît…apprivoise-moi ! dit-il.
-Je veux bien, répondit le petit prince, mais je n’ai pas beaucoup de temps. J’ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître.
-On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard. Les hommes n’ont plus le temps de rien connaître. Ils achètent des choses toutes faites chez les marchands. Mais comme il
n’existe point de marchands d’amis, les hommes n’ont plus d’amis (…)
Le langage est source de malentendus.”


Le Petit Prince - Antoine de Saint-Exupéry (petit extrait)


 


A méditer...



GilMai 06/12/2011 21:40


Cette attaque personnelle contre JL Moudenc ("aucune imagination") est tout simplement minable et ne relève pas le niveau du débat politique. Ne valez-vous pas mieux que cela Marius ?

Marius 08/12/2011 13:15



Désolé d'avoir bousculé  vos apprèciations personelle.Je peux reconnaître à JL Moudenc un certain nombre de qualité (dont celles d'être travailleur) mais permettez moi de conserver mon libre
arbitre. J'insiste l'imagination de JL Moudenc n'est pas sa qualité première et ses conseils ne l'ont (jusqu'à ce jour) pas aidé pour en trouver un soupçon.